Le rôle des normes dans le Smart Manufacturing

Le rôle des normes dans le Smart Manufacturing

Le Smart Manufacturing adopte différents noms : Manufacturing USA (E.U.), Industrie 4.0 (Allemagne), China 2025 (Chine) ou Industrie du Futur (France). Le Royaume-Uni, la Suède, le Japon, la Corée et l’Inde ont d’ailleurs des dénominations spécifiques à chaque pays.

Qu’ont ces différentes approches en commun ? Toutes :

  • Donnent une vision de ce que doit être la fabrication intelligente.
  • Utilisent la puissance de la numérisation pour aider les fabricants à réduire les dépenses en capital, à améliorer le délai de commercialisation, à réduire l’inventaire et à augmenter la productivité.
  • Approfondissent les normes actuelles afin de concrétiser la vision.

Ce dernier point constitue une distinction importante : ces approches ne créent pas de nouvelles normes, elles cherchent la meilleure façon d’utiliser celles déjà existantes.

Ceci implique que la base du travail pour la fabrication intelligente, qu’il s’agisse de l’Industrie 4.0 ou des autres approches, se fait au sein des organismes de normalisation tels que CEI, ISO, ISA, IEEE et OPC Foundation. C’est de là que vient l’impulsion et le leadership.

Ceci est particulièrement important au moment où les leaders d’opinion se préparent pour le G20 Digital Economy (ou Groupe des 20) en mars. Ce forum international des gouvernements des 20 économies majeures dans le monde est le siège de discussions de haut niveau sur les politiques relatives, entre autres, à la croissance économique mondiale.

À l’ordre du jour : la technologie numérique.

Les pays et les entreprises du monde entier aspirent à adopter des stratégies de numérisation car celles-ci uniformisent les règles du jeu en faveur des petites entreprises qui peuvent désormais profiter des mêmes avantages que les grandes entreprises, tout en conservant leur compétitivité dans le monde.

Play Video

La fabrication se trouve au bord d'une nouvelle révolution industrielle. Alors que la dernière révolution était alimentée par des machines et des combustibles fossiles, celle-ci est guidée par un accès sans précédent aux données et aux progrès de la technologie. Découvrez comment Smart Manufacturing permet aux fabricants d'optimiser leurs réseaux de production et de fournisseurs.

Ce que ceci signifie

Si vous ne regardez que l’approche d’un seul pays, vous n’aurez qu’une vision limitée du mouvement mondial. Vous devez observer les normes internationales pour comprendre l’impact mondial.

Ce n’est donc pas le nom qui différencie l’approche, mais plutôt les normes sue lesquelles s’appuie la stratégie.

Le temps de se lancer est arrivé

Je voudrais dire aux entreprises qui hésitent à s’investir dans la fabrication intelligente tant que de nouvelles normes ne sont pas disponibles : lancez-vous. Il n’y a aucune raison d’attendre.

Il faudra des dizaines d’années avant que les normes (I4.0) de l’Internet industriel des objets (IIoT) permettent aux données de circuler de façon transparente entre les applications et les équipements de divers fournisseurs. Mais plutôt que de voir ceci comme une raison d’attendre, il me semble que c’est au contraire une bonne raison pour se lancer dès maintenant.

L’industrie est lente à s’adapter aux nouvelles technologies, en particulier parce que le remplacement des équipements actuels par leurs équivalents intelligents peut prendre des décennies. La transition doit être réalisée par phases.

Le passage à la fabrication intelligente ne s’inscrit pas dans un moment précis dans le temps. Une bonne stratégie évalue comment utiliser les normes en vigueur pour faciliter les changements nécessaires dès aujourd’hui, et pour permettre les évolutions futures.

En quoi est-ce important ?

La solution Connected Enterprise tire profit des meilleures normes internationales qui définissent actuellement la fabrication intelligente. Les approches nationales et des consortiums industriels sont étudiées et améliorées afin de permettre à la solution Connected Enterprise de s’appuyer sur les meilleures normes internationales à venir dès leur apparition.

Ce point s’avère important pour aborder un autre aspect de la fabrication intelligente : la vitesse.

La vitesse est un défi pour tous. Les normes internationales qui régissent les technologies de la production (OT) sont mûres et peuvent prendre des années avant d’évoluer. En ce qui concerne les technologies de l’information, le temps se mesure en mois. Comme pour les applications sur votre téléphone, il y a toujours quelque chose de nouveau. Le temps qu’une norme puisse être définie, quelque chose de nouveau sera déjà apparu.

Blog : Quel est le bon moment pour adopter de nouvelles technologies? La façon dont les entreprises abordent la prochaine révolution dans la fabrication dépend de leurs priorités

Changement progressif constant

Les approches doivent être suffisamment flexibles pour s’adapter aux tendances émergentes et aux nouvelles technologies.

Actuellement, ce n’est pas le cas. L’industrie 4.0, par exemple, prévoit des mises à jour annuelles de ses interfaces et de ses normes pertinentes, mais il lui faudra probablement cinq ans pour définir les exigences pour des produits conformes. Ceci ne me paraît pas réaliste, car nous ne savons pas quel sera notre environnement IT et OT dans un an, et encore moins dans cinq. Au cours des cinq prochaines années, certaines applications IT évolueront, seront reconnues et deviendront des incontournables.

Essayer en permanence de trouver et mettre en œuvre des améliorations est une stratégie intelligente. L’objectif est de filtrer les normes, les applications et les services pour trouver les meilleurs pour le moment présent. Puis d’évaluer en permanence leur rapport coût-bénéfice. C’est de cette façon que vous pouvez déterminer là où vous pouvez avoir le plus d’effet sur la fabrication ; et trouver de nouvelles sources d’amélioration.

Exploiter la puissance

Au cours de ces dernières années, j’ai vu l’industrie exploiter des niveaux de puissance de traitement, de mobilité et de visualisation jamais vus auparavant. Nous sommes désormais capables d’obtenir toutes les informations dont nous avons besoin où que nous soyons et à n’importe quel moment.

La normalisation est à l’œuvre dans les coulisses, et nous continuons à adapter la solution Connected Enterprise à ces normes afin de développer la fabrication intelligente, quel que soit le nom que vous lui donnez : Manufacturing USA, Industrie 4.0, China 2025 ou Industrie du Futur.

Dave Vasko
Publié 3 Avril 2017 Par Dave Vasko, Director of Advanced Technology, Rockwell Automation

Automation Today

Rockwell Automation et nos partenaires mettent à disposition des connaissances exceptionnelles qui permettent de concevoir, de mettre en place et de pérenniser votre investissement dans les systèmes d'automatisation.

S'inscrire

Recevez les dernières informations sur les tendances et les technologies de Rockwell Automation.