Prise de décisions éclairées dans l'industrie aujourd'hui

Prise de décisions connectée pour les industriels

De par la nature de mon travail, je suis en contact avec de nombreux décideurs de la région EMEA. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont fait de brillantes carrières et souvent fondé de grandes entreprises en prenant de bonnes décisions. Ce processus m'a toujours beaucoup intéressé et j'ai remarqué que les bons décideurs sont toujours très curieux. Lorsque je parle à des dirigeants d'entreprise, ils veulent savoir comment nos solutions peuvent améliorer leur activité ; ils vont souvent même plus loin et me demandent comment nos solutions peuvent leur permettre de prendre de meilleurs décisions. Ils ne recherchent pas une réponse simple mais plutôt une meilleure façon de relever leurs défis industriels et  d'utiliser leur expertise pour mieux diriger leur entreprise.

 

Ce n'est pas un processus simple, sinon n'importe qui pourrait le faire ! Dans l'industrie, les décisions importantes, et autres petits problèmes associés, ne manquent pas ; et parfois le nombre de facteurs à considérer est incalculable.

Donner un sens à ces facteurs peut sembler intimidant mais il est évident que la qualité des décisions que nous prenons dépend de la qualité des informations disponibles.

En un sens, l'information est la matière première de la prise de décisions ; plus vous avez d'informations, meilleures sont les décisions que vous pouvez prendre.

À l'époque de l'Internet des Objets (IoT), le volume des données utiles au processus décisionnel augmente de manière exponentielle. Une approche simpliste de la façon dont ce volume de données affecte l'espace industriel pourrait conduire à penser que cela se traduit par de meilleures décisions. Mais ce n'est pas si simple. Et je m'en suis récemment souvenu lors d'une réunion avec deux cadres-dirigeants d'un grand industriel du secteur agroalimentaire. Ils n'avaient pas besoin de comprendre comment accéder aux données, mais plutôt comment les utiliser pour prendre de meilleures décisions.

L'idée selon laquelle un plus grand nombre de données implique nécessairement de meilleures décisions, augmentant ainsi l'efficacité et la productivité, est erronée. Ou au moins ne tient pas compte de deux éléments essentiels.

Connectivité

Le premier est la connectivité (raison pour laquelle vous entendrez souvent les employés de Rockwell Automation parler de la Connected Enterprise). Les dispositifs communiquants doivent s'intégrer facilement et « parler » un langage commun. Les équipements doivent se connecter aux machines, les machines aux systèmes de commande, les systèmes de commande les uns aux autres et tous doivent être connectés au système informatique de l'entreprise.

Le deuxième est l'analyse, en temps réel au niveau du système de gestion de la production (MES). Dans ce contexte, l'analyse signifie comprendre l'importance et le potentiel des données. Il s'agit ici de transformer les données en informations exploitables pour fournir des critères décisionnels : ce qui est souvent appelé «business intelligence».

Pour devenir des informations, les données doivent être reliées et analysées et, pour devenir «intelligentes», les informations doivent être collectées et affichées.

À l'ère de l'Internet Industriel des Objets (IIoT), ce niveau de connectivité permet de prendre de bien meilleures décisions. Le monitotring permet de mieux planifier la maintenance et de réduire les temps d'arrêt. Les logiciels et l'utilisation des historiques de données enregistrées permettent d'identifier et de reproduire les meilleures pratiques ; il est possible de faire quelques modifications, d'augmenter la productivité et d'en faire plus avec les actifs existants. La modélisation logicielle permet de prévoir avec précision les effets des changements avant qu'ils ne soient faits ; il est possible de pré-programmer la même ligne pour des produits différents. Les changements de lots peuvent alors être bien plus efficaces ; les entreprises peuvent devenir plus flexibles, plus agiles. Et cette visibilité, c.-à-d. l'accès à l'intelligence de production, permet de tenir compte de tous les facteurs et de prendre des décisions plus éclairées. Notamment recouper l'effet des modifications apportées à la production et la quantité d'énergie utilisée, avec, par exemple, des coûts quantifiables qui permettent de décider du meilleur moment pour éxécuter des procédés très consommateurs d'énergie, en fonction des prix de l'énergie.

Sur une durée d'une semaine, d'un mois ou d'une année, mesurées sur une machine, une ligne, une usine ou plusieurs usines, des décisions apparemment sans importance mais bien éclairées et des améliorations de cette nature se traduisent rapidement en marges importantes dans le chiffre d'affaires.

Agilité

Et cela vaut la peine de revoir brièvement cette question d'agilité au moment de se projeter dans l'IIoT. Comme je l'ai évoqué plus tôt, les meilleurs décideurs pensent à l'avenir tout en faisant face aux défis quotidiens. Dans un environnement compétitif, l'agilité et la flexibilité deviennent des avantages concurrentiels. Les consommateurs changent, les tailles de lots diminuent - dans certaines industries jusqu'à des lots d'une pièce. Complètement à l'opposé de ce qu'était la production manufacturière des premières lignes de production en série créées par Henry Ford. Mais avec l'IIoT ceci est possible. Grâce aux entreprises réellement connectées, le flux des informations va désormais au-delà de l'usine, se mêle intimmenent à la chaîne logistique et va jusqu'au consommateur.

Un exemple parlant de la façon dont le consommateur peut être impliqué est la production de chaussures de sport personnalisables par les consommateurs. Les principaux fabricants ont désormais des sites Internet sur lesquels les consommateurs peuvent « concevoir » leurs propres chaussures grâce à un grand nombre de matériaux présélectionnés et dans un grand nombre de couleurs. Avec plus de 10 éléments personnalisables et des milliers de combinaisons possibles à partir d'une gamme de modèles de base, les fabricants peuvent fabriquer chaque paire commandée dans un délai de cinq semaines. Ce type de flexibilité est très populaire auprès de clients qui sont près à payer environ 30% de plus pour des chaussures, potentiellement uniques, qu'ils ont eux-mêmes conçues.

Une entreprise connectée peut aider à mieux planifier la production pour augmenter le rendement, réduire les stocks… et de nombreuses autres choses intelligentes ; tout en étant en mesure de mieux répondre aux demandes des clients concernant des produits sur mesure.

Les fabricants capables de proposer ce type de flexibilité en réduisant la taille de leurs lots à une seule pièce ont un avantage concurrentiel indéniable puisqu'ils sont en mesure d'offrir à leurs clients exactement ce qu'ils veulent tout en étant en mesure de demander plus pour leurs produits, et ce, grâce au principe de la Connected Enterprise.

En ce qui concerne la prise de décisions, cela vaut la peine d'être curieux et de rechercher « l'intelligence » dans l'entreprise pour faire face aux défis actuels tout en se projetant vers l'avenir. Dans l'environnement de production, pour moi cela signifie commencer à la base : obtenir les données, les classer, les analyser, les visualiser. Transformer les données en intelligence et prendre de meilleures décisions en appliquant les principes de la Connected Enterprise.

Thomas Donato
Publié 25 Mai 2016 Par Thomas Donato, Senior Vice President, Global Sales and Marketing, Rockwell Automation
  • Contact:

Automation Today

Rockwell Automation et nos partenaires mettent à disposition des connaissances exceptionnelles qui permettent de concevoir, de mettre en place et de pérenniser votre investissement dans les systèmes d'automatisation.

S'inscrire

Recevez les dernières informations sur les tendances et les technologies de Rockwell Automation.