Comment les fabricants valorisent les données

Comment les fabricants valorisent les données

Aujourd’hui, pour les industriels, les données sont tout aussi importantes que les chaînes logistiques, les camions et les machines industrielles. Elles sont toutefois inutiles si elles n’ouvrent aucune perspective et ne sont pas exploitées en temps réel pour dynamiser le rendement, offrir de nouveaux services et développer des modèles commerciaux innovants. La transformation numérique (évolution technologique et évolution organisationnelle) offre l’agilité dont les industriels ont besoin pour être des concurrents efficaces.

J’ai récemment eu le privilège d’étudier l’approche des industriels vis-à-vis de la transformation numérique dans un podcast avec Scott Lapcewich, Vice-président et directeur général de l’entité Assistance clientèle et maintenance de Rockwell Automation.

Voici quelques points-clés de notre conversation. (Remarque : cette transcription a été modifiée en raison de l'espace limité.)

Comment les industriels qui réussissent passent-ils au numérique ?

Nous avons rapidement convenu avec Scott qu’il est important de revenir aux fondamentaux lorsqu’il s’agit de passer au numérique. Il faut un vrai plan ! Nombre des clients avec lesquels nous travaillons sont très intéressés par les possibilités qu’offre la numérisation et nous les incitons à réfléchir à la façon dont leurs opérations de production s’inscrivent dans leurs objectifs commerciaux généraux.

Scott a soulevé quelques idées complémentaires qui doivent faire suite à l'élaboration du plan :

  • Ce plan doit notamment prévoir quels investissements sont nécessaires, tant du point de vue de l’infrastructure que de la modernisation.

  • Dès lors que vous êtes connectés et que vos usines sont intégrées, vos données peuvent être recueillies par une application logicielle d’entreprise. Chez Rockwell Automation, c’est ce que nous avons fait dans nos usines et nous avons utilisé nos données afin d’améliorer nos résultats et notre qualité.

  • Enfin, nous suggérons d’intégrer les opérations de production aux activités initiales, mais aussi aux activités en aval. Alignez vos clients ainsi que vos fournisseurs afin de pouvoir commencer à optimiser votre réactivité, votre stock et votre production.

Scott a mentionné les données. D’après mon expérience de collaboration avec les clients, et même en interne, les données effraient les gens. Cette peur est liée aussi bien au volume des données qu'à ce qu’elles veulent leur dire. Les données pour les données ne signifient rien. C’est l’association du capteur et des données qui est puissante.

Quel conseil donneriez-vous aux industriels afin qu’ils optimisent la performance ?

Comme je l’ai indiqué précédemment, il convient d’abord de révéler les données existantes afin de pouvoir commencer à réagir efficacement à ce qui se passe. On peut craindre de voir ce qui existe et faire l’autruche est un moyen formidable de dissimuler les problèmes.

Quand on regarde le nombre de capteurs utilisés et exploités, certaines études en prédisent 20 milliards, parfois 40 ou 50 milliards, dans les cinq prochaines annéesmais peu importe le nombre. Les capteurs génèrent une quantité énorme de données. Ce qu’il faut savoir, c’est d’où viennent les données, ce qu’on en fait, comment on le fait et d’où on les regarde. Nous devons également aider nos clients à comprendre ces données, à réfléchir à la façon dont ils les utilisent ou non et comment hiérarchiser ces informations.

Scott a donné quelques exemples de ce que fait Rockwell Automation pour indiquer la santé de ses différents actifs et générer des informations de diagnostic automatisées sur ce qui se passe dans les ateliers. Grâce à l'intégration d'analyses automatisées au sein des automates programmables et des logiciels d’entreprise de Rockwell Automation, les clients peuvent obtenir des renseignements provenant des machines.

Nous avons également évoqué l’importante possiblité d’analyse des tendances de données et de surveillance des performances permettant d’aider les clients à déterminer les mesures spécifiques qu’ils peuvent prendre au sein de leurs opérations. À titre d’exemple, afin d’améliorer leur qualité, ils peuvent consulter des données de tendances à long terme afin de mettre le doigt sur les facteurs susceptibles d’altérer la qualité au fil du temps.

Comment peuvent-ils maîtriser (ou prendre le contrôle de) leurs données ?

Une chose que nous entendons toujours de la part des industriels est qu’ils obtiennent des données et des tableaux de bord, mais le problème est qu’ils ont trop de données et trop peu d’expertise concernant les alertes reçues. Si une alerte se déclenche, ils veulent des séquences prédéfinies intégrées pour contacter l’expert, en interne ou en externe.

J’ai demandé à Scott si Rockwell Automation développe des fonctionnalités permettant de diriger les alertes se déclenchant sur les équipements vers un professionnel des opérations avec la formation adéquate afin de permettre aux clients de confier cette tâche à des fournisseurs de systèmes automatisés.

Il s’avère que cela n’est pas aussi facile qu'il n'y paraît. Il m’a expliqué que la difficulté réside dans les nombreuses alarmes qui se déclenchent sur une ligne de production au cours d’une journée. Certaines sont importantes, d’autres non. Ainsi, pour pouvoir mettre en place un contrat de service avec les clients, il doit exister une collaboration en amont concernant les activités sur la ligne de production, les principales variables et tendances et les contrôles à mettre en œuvre pour signaler les problèmes potentiels. On peut ensuite installer les capteurs et les fonctionnalités de surveillance qui permettent de détecter quelles combinaisons d’événements ou d’alarmes indiquent une défaillance imminente éventuelle, un problème imminent ou un problème ayant déjà eu lieu.

Rockwell Automation propose en effet un service d’acheminement des alarmes vers son centre d’assistance, une personne est prête à intervenir en permanence. Elle peut également diriger directement les alarmes vers un expert du domaine concerné, qu’il se trouve dans le monde, afin qu’il assure un dépannage à distance.

Voici ce qui est principalement à retenir de notre discussion. Écoutez le podcast complet ici et consultez notre diaporama afin d’obtenir des informations plus approfondies.

 

Doug Bellin
Publié 19 Décembre 2016 Par Doug Bellin, Global Senior Manager, Manufacturing and Energy, Cisco

Automation Today

Rockwell Automation et nos partenaires mettent à disposition des connaissances exceptionnelles qui permettent de concevoir, de mettre en place et de pérenniser votre investissement dans les systèmes d'automatisation.

S'inscrire

Recevez les dernières informations sur les tendances et les technologies de Rockwell Automation.