L'entretien blâme votre CMMS ? Ils ont peut-être raison

La maintenance tient votre CMMS pour responsable ? Ils ont peut-être raison

Les entreprises d'entretien sont sous une pression constante.

La pression qui les pousse à être plus performantes, à limiter les événements imprévus, à réduire les budgets et les stocks de pièce de rechange.

La plupart ont recours à l'achat de systèmes d'analyse de la fiabilité qui augmentent à eux seuls la capacité à prendre des décisions reposant sur les données pour découvrir qu'il y a peu ou pas de données à analyser.

La réponse de la direction suivante consiste à rendre l'utilisation du Computerized Maintenance Management System (système CMMS) obligatoire.

Cependant, cette réponse n'est pas efficace lorsque la gestion découvre que les techniciens de l'entretien (parfois même les planificateurs) appliquent efforts et ressources aux ordres de travail génériques, ce qui ne fournit pas plus de données utiles que ce qui était disponible au préalable.

Que faire ? Quelle est la pièce manquante au puzzle ? Avez-vous déjà réfléchi à l'ergonomie du système ?

En se concentrant sur l'essentiel, l'ergonomie de tout système ou outil repose sur sa capacité à rendre un travail plus simple, moins chronophage, à produire plus de résultats, ou tous ces éléments à la fois.

Pouvez-vous dire la même chose sur votre CMMS ? Intéressons-nous à la question pratique...

En général, vos techniciens d'entretien sont des personnes qui s'efforcent de résoudre des problèmes. Lors de l'implémentation de votre CMMS, l'ergonomie du système pour les planificateurs et les techniciens a-t-elle été prise en compte ?

Probablement pas. Certaines relations axiomatiques doivent être étudiées ici.

Premièrement, dans une application utilisateur cohérente et correcte, le CMMS ne produira aucun historique de données utile.

Deuxièmement, sans l'examen scrupuleux des utilisateurs et de l'objectif de leur travail, il ne peut pas y avoir d'utilisation cohérente ou correcte.

Creusons un peu plus le sujet. Voici certaines des caractéristiques qui rendent un CMMS utile au technicien d'entretien ou au planificateur :

  • Tout l'équipement peut être trouvé facilement au sein du système
  • Les pièces de rechange sont trouvées et associées à l'équipement
  • Les tâches et planifications de travail sont personnalisées
  • Les tâches comprennent certaines informations telles que les outils, les procédures de sécurité, les pièces de rechange et les instructions
  • Les pièces sont disponibles lorsque nécessaires pour chaque tâche et l'inventaire est exact
  • L'application du code de défaillance, de cause et de réparation est facile à comprendre
  • L'entrée de la durée d'utilisation est un processus simple et intuitif

Prenez le temps d'y penser. Si les informations fournies par votre appareil mobile intelligent étaient imprécises ou incomplètes, les utiliseriez-vous ?

Achèteriez-vous sur un site Internet qui indique qu'un produit est en stock alors que vous recevez un message stipulant que le produit n'est pas disponible au moment où vous passez la commande ?

Bien sûr que non. Pourquoi vos équipes d'entretien travailleraient-elles avec un système dans lequel elles n'ont pas confiance ?

L'expérience menée dans plusieurs grandes sociétés utilisant les systèmes SAP, JDE, Maximo ou encore Infor a révélé un point commun. L'intégrité des données et les données relatives aux pièces de rechange sont d'une complétude incohérente et généralement de faible qualité.

Souvent, l'équipement existe, mais la relation avec les systèmes ou pièces de rechange est omise. Malgré la fréquence de ce problème, le manque de discussions sur ce point est surprenant.

La capacité d'un CMMS à fournir des informations utiles est enracinée dans le cadre de travail et la structure de la clé de voûte des données.

La clé de la correction du problème d'ergonomie du système CMMS est assez normative, mais nécessite engagement, rigueur, gouvernance, propriété, collaboration transversale et surtout, la quasi-totalité du soutien de la direction.

Le chemin menant au succès se compose de quatre catégories : définir, collecter, créer et déployer :

Définir :

  • Les normes et la structure des données des actifs
  • La classification / les attributs des actifs
  • Les codes de défaillance / de cause / de recours des actifs

Collecter :

  • Les données des actifs de la base installée

Créer :

  • Les données de référence des actifs dans le CMMS
  • Les codes de défaillance / de cause / de recours
  • Les liens entre les actifs et les emplacements
  • Les références d'article pour les pièces de rechange
  • Les liens entre les pièces de rechange et les actifs

Déployer

  • Une carte de processus détaillée pour les processus identifiés
  • Un plan de gestion de modification pour le secteur
  • Les modifications de processus pour encourager les objectifs

Il s'agit d'une tâche de grande ampleur. Cependant, l'implémentation de ces corrections portera ses fruits.

Une fois les problèmes relatifs aux données et processus rectifiés, la valeur apportée aux techniciens d'entretien et aux planificateurs augmentera considérablement, l'utilisation du système sera améliorée et l'historique de données obtenu permettra d'analyser et de prendre des décisions reposant sur les données en prenant en compte la disponibilité de l'équipement.

Apprenez comment transformer un grand nombre de données d'entretien de vos actifs en une intelligence opérationnelle utile.

Joe Zaccaria
Publié 25 Avril 2016 Par Joe Zaccaria, Reliability Program Manager, Rockwell Automation
  • Contact:

Automation Today

Rockwell Automation et nos partenaires mettent à disposition des connaissances exceptionnelles qui permettent de concevoir, de mettre en place et de pérenniser votre investissement dans les systèmes d'automatisation.

S'inscrire

Recevez les dernières informations sur les tendances et les technologies de Rockwell Automation.