Membre de la grande famille Rockwell Automation

Membre de la grande famille Rockwell Automation

Le 8 juin 2017 a été un grand jour pour moi. Dans la matinée, j’ai soumis ma thèse de maîtrise et dans l’après-midi, je me suis rendu en voiture à Düsseldorf pour un entretien chez Rockwell Automation. Puisque j’ai rédigé ce blog, vous vous doutez sans doute que j’ai réussi sur les deux plans !

Je suis une sorte de techno-junkie, passionné d’ingénierie, mais je ne pouvais pas m’imaginer rester assis derrière un bureau toute la journée, c’est l’une des raisons pour lesquelles j’avais opté pour des études en économie et ingénierie. Je voulais sortir des sentiers battus, je voulais voyager et rencontrer des personnes, et me plonger le plus possible dans le domaine de l’ingénierie. Une carrière de technico-commercial me paraissait répondre à mes aspirations.

A l’université, vous faites partie d’une grande communauté d’individus aux aspirations communes – la plupart du même âge et partageant les mêmes objectifs à court-terme – aussi l’idée d’aller travailler dans le monde professionnel, aussi vaste qu’effrayant, peut paraître décourageante. Mais soudain, vous êtes poussés hors de votre zone de confort, dans un univers dans lequel l’attitude, les connaissances, la personnalité et la façon d’agir sont essentielles. Voyons à présent comment je m’en suis sorti et quelle a été mon expérience.

Tout a commencé pour moi avec un salon professionnel. Je me plais à penser que j’étais un peu plus proactif que les autres, j’avais donc imprimé quelques cartes professionnelles avant de me rendre dans les halls d’exposition de l’Interpack en mai 2017. J’ai fini par arriver au stand de Rockwell Automation, où j’ai immédiatement commencé à parler avec une personne qui m’a présenté à d’autres personnes sur le stand, y compris un diplômé de la promotion précédente. C’était génial ! Je n’avais pas fait pareille expérience sur d’autres stands. Ils ont d’emblée manifesté leur intérêt à mon égard et envers mes aspirations. Ils s’adressaient à moi en tant que personne et non comme un diplôme ambulant. De plus, ils proposaient un programme pour jeunes diplômés fantastique dans la région EMEA.

Blog: Diplômés : des objectifs pertinents pour prendre la bonne décision

L’entretien avec le personnel des ressources humaines de Rockwell Automation a été tout aussi fascinant. Je ne me suis jamais senti considéré comme un numéro. Mon entretien de 45 minutes a en réalité duré près de 90 minutes et, au terme de la première heure, il avait déjà pris une tournure informelle et conviviale. J’ai probablement dû dire et faire les choses qu’on attendait de moi, car on m’a proposé une place dans le programme pour jeunes diplômés qui commençait quelques mois plus tard.

J’ai fait partie des embauches d’octobre de l’année, débutant ma carrière en tant qu’ingénieur technico-commercial avec d’autres diplômés. Tout au long de l’année, d’autres personnes ont rejoint le programme et nous avons rapidement formé une équipe partageant le même esprit de famille – il semble que c’est l’état naturel des choses ici chez Rockwell Automation. Et cela s’est confirmé au-delà de l’équipe, à mesure que j’ai été présenté à de plus en plus de personnes au sein de l’entreprise. Cela a réellement contribué à instaurer un sentiment d’appartenance et de camaraderie, et j’ai déjà tissé des liens de véritable amitié qui, j’en suis convaincu, perdureront de nombreuses années.

Comme j’ai fait ma thèse dans le cadre d’une entreprise d’ingénierie de ma région qui utilise des équipements et logiciels de Rockwell Automation, j’avais déjà pu me familiariser avec l’environnement de programmation Logix, qui est incontestablement bien plus facile à utiliser que les autres solutions d’automatisation ! J’étais en mesure de faire fonctionner correctement un moteur après 10 minutes à peine passées au poste de commande. J’étais alors déjà convaincu d’avoir affaire à une technologie gagnante. Il était temps de mettre ces compétences à profit dans le monde réel.

Aujourd’hui, je travaille à domicile – un autre aspect que j’apprécie dans mon profil de poste – et j’ai parcouru de nombreux kilomètres en Allemagne, intervenant sur des projets de clients avec des chargés de clientèle. J’ai même bouclé la boucle en aidant un étudiant sur sa thèse chez un client. Mes collègues me traitent sur un pied d’égalité. Je suis conscient que je ne peux pas tout faire, mais ils sont toujours disposés à m’assister, ils semblent avoir un réel intérêt à m’aider à développer mes compétences. Ils veulent vraiment que je réussisse. Il règne un véritable esprit d’entre-aide, c’est l’une des choses que j’apprécie réellement chez Rockwell Automation.

J’apprends également beaucoup sur les liens inter-personnels tissés en interne comme à l’externe. Du repas africain sans couverts qui a été offert le premier soir aux participants du programme pour les jeunes diplômés, jusqu’à la mine réjouie d’un client lorsque son chargé de clientèle lui a présenté un Père Noël fait de saucisses en décembre dernier, vous réalisez progressivement que ce sont les personnes et les relations humaines qui font tourner le monde. Bien sûr qu’un diplôme aide, mais si vous ne traitez pas les personnes en tant que telles, vous n’irez pas très loin. Je suis sincèrement ravi d’avoir trouvé une entreprise dans laquelle ce respect mutuel vaut dans les deux sens.

Felix Scholz
Publié 20 Août 2018 Par Felix Scholz, Trainee Commercial Engineer, Rockwell Automation
  • Contact:

Blog

Nous voulons vous tenir informé sur ce qui se passe dans votre industrie pour vous aider à innover dans le futur. Le blog Rockwell Automation est une plateforme où nos employés et invités bloggeurs partagent des sujets actuels relatifs aux technologies et aux industries.