Loading

Blog

Recent ActivityRecent Activity

Votre variateur de fréquence parle-t-il le « servo » ?

Comme le dit la maxime populaire, plus c'est simple, mieux c'est. Cela s'applique non seulement à notre vie quotidienne, mais également aux environnements industriels. Au cours de ces dix dernières années, des technologies telles que EtherNet/IP et l'Internet des objets (IoT) ont permis aux constructeurs de machines de réduire la complexité et développer de vraies machines communicantes.

Toutefois, malgré ces progrès technologiques dans le domaine des réseaux et de la communication, les constructeurs de machines se trouvent souvent confrontés à des environnements de programmation et de configuration disparates, notamment avec les applications qui nécessitent à la fois une commande de vitesse simple et une fonctionnalité de moteur précise.

Par exemple, une machine de conditionnement classique peut comprendre des convoyeurs d'entrée et de sortie pilotés par des moteurs asynchrones et des variateurs de fréquence, plus un dispositif de positionnement de produit contrôlé par des servocommandes. Bien que les variateurs de fréquence (VFD) utilisent généralement une programmation basée sur des paramètres, les logiciels des servovariateurs ont évolué vers des jeux d'instructions plus simples et intuitifs. Ces différentes méthodologies peuvent rendre le processus de développement des machines plus complexe pour les ingénieurs, qui doivent utiliser deux outils de programmation pour concevoir le système et pour synchroniser la machine. En outre, ces deux environnements peuvent également compliquer la tâche des techniciens qui dépannent ou réparent l'équipement.

Bien entendu, les OEM peuvent remédier à cette situation en utilisant des servo-moteurs et des servovariateurs hautes performances pour toutes les fonctionnalités des machines. Certains d'entre eux le font. Mais dans la plupart des cas, cela n'est ni pratique, ni économique.

La solution idéale à ce problème n'existait pas… Jusqu'à aujourd'hui.

Avec la mise en service du variateur de vitesse c.a. Allen-Bradley® PowerFlex® 527, Rockwell Automation a unifié les environnements de programmation des variateurs de vitesse et des servocommandes. Cette approche rationalisée utilise des instructions intégrées qui sont partagées par le variateur PowerFlex 527 et les servovariateurs Kinetix® d'Allen-Bradley.

Ces deux types de variateur utilisent un seul outil logiciel, Studio 5000 Logix Designer, et une méthodologie de programmation basée sur des jeux d'instructions de mouvement communs.

Le variateur PowerFlex 527 est conçu pour une intégration exclusive aux automates Logix d'Allen-Bradley et offre une solution économique pour les parties de la machine qui nécessitent une commande de vitesse simple. Les variateurs Kinetix gèrent les opérations de commande de moteur plus précises impliquant la vitesse, le couple et le positionnement.

En savoir plus sur ce dernier-né de la gamme des variateurs PowerFlex. Et découvrez pourquoi apprendre à votre variateur de fréquence à parler le « servo » est peut-être plus simple que vous ne le pensez.


Joel Warren
Joel Warren
OEM Account Manager, Rockwell Automation
Joel Warren
Subscribe

Subscribe to Rockwell Automation and receive the latest news, thought leadership and information directly to your inbox.

Recommended For You