Loading

Blog

Recent ActivityRecent Activity

CTP réduit et disponibilité accrue grâce à la virtualisation

Par le passé, les technologies de l’information (IT) et les technologies de production (OT) fonctionnaient dans des réseaux et des systèmes indépendants les uns des autres. Toutefois, ces dernières années, face à une production industrielle de plus en plus connectée, les environnements IT et OT se sont rapprochés, convergeant dans l’espace de production avec des approches innovantes et passionnantes.

La digitalisation de la production implique l’envoi et la réception de gros volumes de données depuis de nombreux points de données et sources différents. Les applications et les suites logicielles qui assurent la connexion de ces points de données exigent plus d’espace de calcul que jamais. Les entreprises industrielles commencent aujourd’hui à migrer leurs solutions physiques vers un environnement virtualisé, pouvant accueillir de multiples applications et systèmes d’exploitation.

La virtualisation permet principalement de dissocier le système d’exploitation des équipements matériels physiques. Ce type d’implémentation est plus courant lors de la construction de nouvelles usines ou lignes de production, qui peuvent démarrer leur exploitation dans un environnement virtuel.

Les grosses infrastructures ont également commencé à migrer vers des serveurs virtuels, grâce aux centres de données de grande taille. Quelle que soit la taille de votre exploitation, l’usine connectée est le futur de l’industrie et l’adoption de la virtualisation sera de plus en plus une priorité dans l’espace OT. La tendance à la migration des serveurs permet aujourd’hui de déplacer des serveurs virtuels d’une machine physique à une autre, et ce n’est que le début.

Pourquoi virtualiser ?

L’environnement physique est de plus en plus coûteux à entretenir, qu’il s’agisse des ordinateurs de bureau et des serveurs qui occupent un précieux espace au sein de l’atelier de production ou de la consommation électrique associée à leur utilisation. Parfois aussi, ces systèmes sont plus lents et doivent être remplacés. C’est l’une des raisons pour lesquelles la migration vers des environnements virtuels est de plus en plus courante.

La modernisation et la digitalisation de l’environnement de production a également nécessité l’utilisation de nouvelles applications pour nombre d’entreprises. Par exemple, si vous ajoutez un nouvel environnement avec le système PlantPAx®, vous aurez également besoin d’exécuter l’ensemble des applications PlantPAx, ce qui ne sera pas possible dans votre ancien système.

En tant qu’ingénieur de contrôle ou expert IT, certaines questions peuvent vous empêcher de dormir la nuit : « Que se passera-t-il si mon ordinateur ou mon logiciel plante, ou si mon usine tombe en panne ? » La virtualisation peut vous redonner la tranquillité d’esprit :

  • Elle réduit les coûts. Pour un environnement matériel complet, vous devez acheter de nombreux serveurs et postes de bureau. La virtualisation offre un coût total de possession plus faible, en vous permettant de partager les ressources sur un nombre de serveurs plus limité, tout en réduisant l’espace occupé par votre infrastructure de production. Elle peut en réalité réduire jusqu’à 74 % votre coût total de possession.
  • La virtualisation offre en outre davantage de puissance de calcul, pour que vous puissiez exécuter de multiples applications à partir d’un serveur unique.
  • Elle aide à éliminer les temps d’arrêt et à offrir une disponibilité élevée, une meilleure tolérance aux pannes, ainsi qu’un déploiement et un remplacement rapides.
  • Elle offre davantage d’évolutivité. Vous pouvez en effet faire évoluer l’environnement suivant vos besoins.
  • Un environnement virtualisé est plus facile à gérer. Que la gestion soit assurée en interne par votre service informatique, ou par les experts IT/OT de Rockwell Automation, les environnements virtualisés sont par nature plus simples à gérer que leur alternative physique. En effet, est-il plus simple de gérer 50 applications sur 50 serveurs ou sur trois serveurs ? De plus, la virtualisation vous permet de créer des modèles à partir desquels vous exécuterez de nouveaux systèmes d’exploitation.

Autre avantage de la virtualisation, la capacité d’ajouter de la redondance ou d’exécuter la même application sur plusieurs serveurs comme mesure de sécurité en cas de défaillance de l’une des itérations. Dans un environnement virtualisé, la redondance peut être appliquée par différentes méthodologies, que ce soit matériellement ou par hyperviseur, réduisant ainsi les risques de défaillance pour les différents composants.

La virtualisation, ce n’est pas « si », c’est « quand »

Si vous avez toujours souhaité une visibilité globale et centralisée sur l’ensemble de vos systèmes et applications OT, la virtualisation est la solution qu’il vous faut. La migration est l’approche phare en la matière, et doit faire partie des plans d’action futurs de tout fabricant industriel.

Bien qu’investir dans la virtualisation vous fera au final gagner de l’argent, cela représente malgré tout un changement important, et coûteux, exigeant éducation et formation pour les parties prenantes et les décideurs, ainsi que de nouvelles compétences techniques. En règle générale, les décisions de virtualisation sont prises par des services IT internes qui ne comprennent pas toujours le monde de l’OT ou le caractère critique des applications exécutées dans l’infrastructure IT.

Par conséquent, lorsque vous serez prêt à passer le cap de la virtualisation, faites appel à un fournisseur capable de vous aider à créer une solution de virtualisation complète et prête à l’emploi, qui vous permettra de vous concentrer sur les applications exécutées plutôt que sur l’infrastructure. Évaluez votre capacité à concevoir, surveiller et entretenir cette solution et les besoins en redondance pour vous assurer que vos applications fonctionnent aussi efficacement que possible.

Heureusement, il existe aujourd’hui de nouvelles options à disposition des fabricants de toute taille, afin de leur faire bénéficier d’une solution de virtualisation IT/OT complète et prête à l’emploi, et incluant les services nécessaires pour en assurer la gestion, la surveillance et la maintenance. Parmi ces options, le Centre de données industriel de Rockwell Automation et le nouvel appareil VersaVirtual™ d’Allen-Bradley. Veillez à étudier toutes les alternatives disponibles afin de déterminer laquelle vous convient le mieux. Alors que les univers de l’IT et de l’OT continuent de converger, la virtualisation permettra aux fabricants de travailler plus efficacement et d’en faire davantage que ce qu’ils croyaient possible.


Inbar Blankenship
Inbar Blankenship
Product Manager, Rockwell Automation
Subscribe

Subscribe to Rockwell Automation and receive the latest news, thought leadership and information directly to your inbox.

Recommended For You